top of page

Le mariage fait-il encore vraiment sens ? | Genève #2

Dernière mise à jour : il y a 7 jours

Comment définir le mariage ?


Légalement, le mariage est un engagement (contrat) entre deux personnes reconnu par la communauté.Nos participants constatent donc qu’une composante essentielle du mariage est la reconnaissance par la communauté d’une union. Certains comparent ainsi le mariage à une entreprise. Le mariage serait un projet commun, dont chaque fondateur est responsable du bon fonctionnement, et où l’état vient s’assurer, par des obligations légales liées à cette union, que les parties ne s’engagent pas à la légère. Le mariage est donc une responsabilité.


Et l’amour dans tout ça ? Le mariage sans amour existe-il ? Si oui, a-t-il du sens ? C’est en traversant ces questions que nos participants constatent l’évolution du sens du mariage au fil du temps : à l’époque comme une alliance parfois purement stratégique et pratique, aujourd’hui dans notre culture comme indissociable de l’amour. Or, dès lors que l’amour devient une composante essentielle du mariage, celui-ci perd de sa vigueur, car comment promettre d’aimer une personne pour toute sa vie ? L’amour n’est-il pas par nature volatile et changeant ? Et si tel est le cas, le mariage comme domestication du sentiment amoureux a-t-il vraiment un sens, ce sentiment étant par nature sauvage ? De nombreux désaccords se font entendre. Le mariage serait une cadre pour faire durer le sentiment amoureux au mieux, ou alors le mariage n’aurait du sens que le temps où l’amour est partagé.


Et que signifie « faire sens » ? Certains participants soulèvent que le sens découle du bonheur, d’autres de l’utilité. La question du sens serait alors subjective dans un cas, objective dans l’autre. Un participant indique « le mariage a du sens parce que j’y donne du sens ».


Finalement, nous constatons que notre société d’aujourd’hui valorise énormément la liberté individuelle. Le mariage, comme une restriction de liberté, a perdu beaucoup de son sens. Son utilisation a ainsi évolué pour s’adapter à notre style de vie plus libre et changeant, impliquant de nombreux divorces et remariages, dénaturant peut-être dans un sens l’union éternelle que représentait le mariage à l’époque, mais le rendant aussi plus conforme à l’amour comme un sentiment non-domesticable.

23 vues0 commentaire

Kommentare


Post: Blog2_Post
bottom of page