Commentaires du forum

Café-philo #6 : La liberté est-elle une illusion ?
In Forum de discussion
Raphaël M. Kadishi
15 mars 2022
En somme, il semblerait que la liberté prend d’ordinaire deux formes : d’une part, la liberté est envisagée comme une absence de contraintes, conception qui selon moi est erronée, d’autre part, il existerait un sentiment de liberté découlant du fait d’envisager les contraintes non pas comme des limites à sa liberté, mais comme les moyens de réalisation d’un potentiel de liberté, au sens de pouvoir d’agir, bien que ces moyens en question imposent en même temps des limites à ce pouvoir d’action. De fait, la première proposition est erronée, puisque sa prémisse anthropologique est fausse, autrement dit parce qu’elle se trompe d’emblée sur la nature de l’homme. En l’occurrence, cette proposition suggère forcément que l’homme est essentiellement tout puissant (ou du moins qu’il a vocation de le devenir), de sorte que ce qu’il en empêche apparaît nécessairement comme une entrave à sa liberté, au plein déploiement de cette toute-puissance. Or, cela revient à placer en l’homme des espoirs complètement démesurés et manifestement en décalage total avec le réel. Pourtant, c’est précisément cette anthropologie que présupposent, voire que formulent explicitement, les transhumanistes dans leurs efforts pour contourner les obstacles naturelles qui se dressent contre leur fantasme de toute-puissance humaine. Voire plus : https://youtu.be/uipRrMB2wNY Ainsi, c’est seulement dès lors que l’on reconnaît les limites naturelles (et artificielles), qui s’imposent à l’homme, comme des limites qui lui sont consubstantielles et non accidentelles, que les contraintes apparaissent soudainement comme des moyens nécessaires pour le plein déploiement de sa liberté.
1
0
 

Raphaël M. Kadishi

Plus d'actions